cartographierechercheplan du siteaccueil
Situation géographique

Plan de déplacements urbains
Un nouveau PDU pour 2013-2023

La Cinor a révisé son Plan de Déplacements Urbains (PDU) en vigueur depuis 2004.
Objectifs : viser un développement cohérent des déplacements et de l'urbanisation sur l'ensemble du territoire de la CINOR.


Le PDU propose d’aménager un réseau de voirie afin de favoriser les liaisons inter-quartiers dans les mi-pentes et les hauts. Photos Jean-Alix COINDEVEL.

> Objectifs et enjeux du PDU
 
Imprimer l'article Suggérer cet article à un ami
> Diminuer le trafic automobile
> Le plan vélo de la CINOR

La Cinor a révisé son PDU pour tenir compte des nouveaux projets d’aménagements des communes et des autres collectivités, des besoins de déplacements toujours plus importants de la population et de la nécessité de préserver la cadre de vie en proposant de se déplacer autrement.

Un Plan de Déplacements Urbains (PDU) est un document réglementaire qui définit à moyen terme, pour 10 ans, la stratégie d’un territoire en matière de transport de personnes et de marchandises, de circulation, de stationnement avec un objectif d’usage équilibré des modes, de promotion des modes moins polluants et économes en énergie.


Pour un développement équilibré de l’agglomération

Une plus grande cohérence territoriale doit donc être recherchée entre le développement urbain et le développement de l’offre de déplacements. Il s’agit donc d’établir :
             - le concept des villes de courtes distances,
             - une bonne desserte en transports collectifs des pôles d’emplois,
             - la densification de l’urbanisation autour des TCSP,
             - la limitation de l’urbanisation dans les zones périphériques peu denses ne pouvant correctement             être desservies par les transports publics.

Les transports collectifs et autres modes doux doivent ainsi, constituer des éléments de composition urbaine et ne plus être le service public à « raccorcher » après livraison des opérations d’aménagements.

Pour l’essentiel, la Cinor prévoit de développer le réseau de bus, d’aménager de nouveaux tronçons de TCSP, de réorganiser et distinguer plusieurs niveaux de ligne et modifier la qualité de l’offre. Celle-ci tient compte de la refonte des amplitudes horaires et des fréquences pour tenir compte des rythmes de vie (soir et week-end) et concept BHNS sur liges structurantes, viser l’AFNOR service, information en temps réel dans les bus et aux arrêts, adaptation des matériels roulants.


Organiser toute la chaîne des déplacements pour un report modal

Dans le cadre des déplacements en hypercentre, la Cinor favorisera la mise en place de larges trottoirs pour personnes à mobilité réduite, aménagements pour les vélos, zones 30.
De même, une nouvelle organisation du stationnement sera mise en œuvre des parcs de proximité et jalonnements des parkings de périphéries, une tarification et zonages afin de satisfaire en priorité le stationnement de courte durée, à proximité notamment des rues commerçantes et des administrations et favoriser le stationnement résidentiel pour inciter à l’usage des transports collectifs.

En outre, la création et la modernisation de pôles d’échanges permettra une articulation qualitative entre les transports collectifs, modes doux et les véhicules particuliers. Il est également prévu d’aménager, de hiérarchiser et de jalonner un réseau de voirie :
             - liaisons inter-quartiers dans les mi-pentes et les hauts,
             - fluidification des trafics sur le boulevard Sud,
             - coordination de schémas directeurs de voirie des différents maitres d’ouvrage visant une             meilleure hiérarchisation du réseau de voirie,
             - refonte du jalonnement routier et de la signalétique sur le territoire,
             - mise à niveau du système de régulation centralisée de trafic de Saint-Denis,
             - développement des aménagements cyclables.

Enfin, il est envisagé la mise en place d’une billettique interopérable / particulier au syndicat mixte des transports.



La Cinor prévoit d'aménager de nouveaux tronçons de TCSP. L'extension du TCSP du Moufia vers la Bretagne, actuellement en phase d'études, constitue un des exemples.


La création de pôles d’échanges -celui du Jardin de l'Etat- permet une articulation qualitative entre les transports collectifs.


haut de page


Déplacements