cartographierechercheplan du siteaccueil
Situation géographique

ENVIRONNEMENT ET DEVELOPPEMENT DURABLE
Des bornes à textile dans les déchèteries de la Cinor

La Cinor vient d'équiper ses dix déchetteries de bornes métalliques à textile. Objectif: favoriser le tri et la valorisation des textiles d’habillement usagés, type linge de maison et chaussures.


La Cinor a favorisé l'implantation des bornes à textile dans ses déchetteries.


 
Imprimer l'article Suggérer cet article à un ami



Les véritables acteurs de la chaîne du tri ce sont les citoyens. C'est l'une des raisons majeures qui ont poussé la Cinor à favoriser la mise en place de ces bornes métalliques blanches au sein de ces dix déchetteries situées à Saint-Denis, Sainte- Marie et Sainte-Suzanne. Il s’agit pour l'usager d’y apporter ses textiles usagés, chaussures et maroquineries dans ce point d’apport volontaires. La récupération porte notamment sur les vêtements hommes, femmes, jeunes, enfants, bébés; le linge de maison (draps, nappes, rideaux, etc.) à l'exception des matelas, sommiers, moquettes, tapis; les chaussures (à attacher par paire, par les lacets ou un élastique par exemple), les articles de maroquinerie, lles jouets, peluches, et jeux, tous bien sûr encore utilisables.

Dans le cadre de sa politique en faveur du développement durable, notamment en matière de gestion des déchets, la Cinor a facilité et favorisé le projet d’implantation de ces conteneurs dans ses déchetteries.

Ces équipements ont tous trouvé place au sein des dix déchèteries du territoire Nord en parallèle à une campagne de communication auprès des administés.

Globalement, le message est le suivant : même usés, tous vos vêtements, chaussures et maroquineries peuvent être valorisés, au lieu de les jeter avec les ordures ménagères.


Redistribution aux familles démunies

Les vêtements et autres objets textiles doivent être propres et secs. Une fois choisis, il convient de les placer au sein de sacs plastique -de préférence pas trop plein- et de les déposer dans le conteneur dédié. Les textiles collectés seront triés sur place et seront redistribués -sous couvert qu'ils soient en bon état- à des associations locales (Emmaüs, Croix Rouge...), afin de pouvoir les offrir ou les revendre à des familles démunies. Celles-ci pourront du reste récupérer les textiles réutilisables directement dans les bornes en déchetterie. Les bornes ne seront pas en effet verrouillées et leur contenu sera accessible.
Le second choix sera expédié et revalorisé en métropole vers des filières de valorisation. Ces textiles seront déstructurés par effilochage ou défibrage ou broyés, ou utilisés en chiffons.
Cette opération permet de fabriquer de nouveaux produits tissés ou non tissés. 94% des textiles collectés sont réutilisés ou recyclés rapidement dans l’année. Néanmoins, pour 2012, 2,4 kg de TLC sur un total de 9,6 kg mis sur le marché par habitant ont été collectés. Il reste donc un effort à faire.

Les chaussures non utilisables seront également acheminés vers la métropole et recyclés, la matière obtenue servant au revêtement des aires de jeux.

Précisons que les conteneurs, lorsque les apports volontaires auront atteint leur rythme de croisière, seront collecté au minimum une fois tous les deux jours.


>Contact: déchetterie de la Cinor: 0800 315 316


EN BREF

Les TLC, entendez les Textiles d’habillement, Linge de maison et Chaussures regroupe cette catégorie d'objets familiers. Pour organiser les opérations de tri, la société privée à but non lucratif Eco TLC veille au grain. L’éco-organisme de la filière textile-linge-chaussure représente l’ensemble de ces produits et travaille avec les collectivités territoriales dans le but de développer le tri. Sur le long terme, il s’agit de réfléchir à de nouveaux débouchés pour les textiles recyclés et même au-delà réfléchir en amont à des produits éco-conçus.

- Les TLC peuvent être déposés dans de multiples endroits, appelés points d’apport volontaires (PAV). Il en existe de plusieurs formes : une borne dédiée dans une déchèterie, un local d’association participante, un conteneur sur le parking d’une grande surface, etc.


La semaine « DD » à Sainte-Suzanne

Dans le cadre de la Semaine de Développement Durable, prévue du 1er au 7 avril 2014, la Cinor, la ville de Sainte-Suzanne et ses partenaires organisent le mardi 1er avril 2014, de 8h45 à 11h45 : à l’école Antoine -Bertin des ateliers pédagogiques sur le thème de l'environnement et de la Santé.

Au programme: Tri et Gestion des déchets, astuces pour une deuxième vie des déchets, lutte contre les maladies transmises par les moustiques, connaissance sur la biodiversité
Cette journée «Environnement et Santé» se déroule avec la participation des étudiants de l’Université de La Réunion, de l’Agence Régionale de la Santé et du Parc National de La Réunion.

Au cours de cette semaine, il est également prévu tous les jours une sensibilisation sur la gestion des déchets au Village Desprez afin de préserver les milieux naturels.
Enfin, à l'iniative du CASE du Village Desprez, une Journée d'animation est également programmée le samedi 5 avril 2014 avec, 9h à 16h des ateliers ludiques et des stands d'informations pour « consommer mieux » et une animation musicale de 215h à 16h, , avec les artistes Unitime et Jean-Roland Miguel.

Précisons que du 28 avril au 3 mai 2014  est organisée avec les habitants du quartier une opération « Grand nettoyage» des sites naturels sur Village Desprez et de ses abords.










haut de page


Actualités