cartographierechercheplan du siteaccueil
Situation géographique

La programmation de la Cité des Arts

La Cité des Arts en mai 2017


Retrouvez toute la programmation du mois de mai 2017





 
Imprimer l'article Suggérer cet article à un ami



HIPPOLYTE BD REPORTER //

Hippolyte se qualifie de reporter graphique, mais il est aussi auteur de bandes dessinées, photographe, illustrateur, ou encore metteur en scène. Ce qui l’intéresse en premier lieu, c’est de composer des récits graphiques, dans lesquels il va mixer le dessin et l’image photographique. Depuis 2008, il travaille ce dialogue visuel comme un véritable outil de reportage au service d’une narration.
C’est pour la Revue XXI qu’il réalise sa première BD Reportage, « L’Afrique de papa » sur la vie des retraités blancs au Sénégal. En 2012, « Les Enfants de Kinshasa » sur les enfants des rues et les églises du réveil en République démocratique du Congo, a été la première BD Reportage nominée pour le Prix Albert-Londres. Puis ce sera « Batay Kok » sur La Réunion, et à venir, un reportage réalisé avec Morgan Fache sur les Chagos, mais aussi deux autres en cours d’élaboration sur l’Afrique du sud et les îles Kerguelen.

VERNISSAGE LE 10 MARS

OUVERT DU 11 MARS AU 10 MAI



ROCK & BD #2 // EXPOSITION COLLECTIVE

Exposition collective de dessin et de graphisme

Entrée libre et gratuite

En mars 2016, à l’occasion du festival Rock à la Buse, la Cité des Arts a présenté une exposition qui réunissait plus d’une vingtaine de dessinateurs, de graphistes, d’illustrateurs, de plasticiens. Le projet, conduit par Hippolyte, avait pour intention d’éclater autant que possible les codes de l’affiche rock, et de fantasmer des affiches de concerts mythiques qui n’ont jamais eu lieu, mais qui auraient pu exister à La Réunion. Cette année, le projet se poursuit avec une seconde exposition, de nouvelles affiches, de nouveaux auteurs, et surtout une édition qui retrace l’ensemble de ce projet laissant place à l’imaginaire, à l’humour, et au talent des nombreux auteurs à nouveau embarqués entre réalité et fiction, dans la réalisation de l’affiche de leur concert rêvé.



LA NUIT ÉGARÉE // EXPOSITION COLLECTIVE

Chloé Robert / CLEIII / Freddy Leclerc

Avec son titre emprunté à Georges Bataille, La Nuit égarée est une exposition inédite, fruit d’une résidence entre trois artistes aux univers éloignés : Chloé Robert , CLEIII, Freddy Leclerc. Invités à investir la boite noire, salle dédiée au spectacle vivant à la Cité des Arts, cette proposition sera une expérience visuelle où l’obscurité bousculera les habitudes pour que chacun ait plaisir à se perdre.  Sous la direction artistique de Camille Touzé, La Nuit Égarée est la prochaine exposition de Constellation. Projet soutenu par la ville de Saint-Denis et la Région Réunion.

EXPOSITION A VOIR JUSQU’AU 5 MAI, DU MARDI AU SAMEDI DE 10H A 19H



PRIYÈR’ SÏ PRIYÈR’ //

« Priyèr’ Sï Priyèr’ », sous la direction de Didier Boutiana, s’empare et met en lumière un sujet de société très présent à La Réunion : la foi et l’énergie mystique, voire surnaturelle qui l’entoure à travers le rituel.
Le tout demeure fidèle à un point d’éthique visant à faire cohabiter deux cultures, le breakdance et le patrimoine de l’île. Une ligne de conduite respectée depuis les premières pièces de la Compagnie. Sur la création musicale de Labelle, et les textes de Francky Lauret, les interprètes de la Konpany Soul City évoquent les tourments de la vie et la rencontre du sacré. Les corps expriment la quête de ces valeurs proéminentes sur un territoire conditionné par des croyances toujours plus ferventes et ancrées chez les familles.

VENDREDI 5 MAI À 20H // MERCREDI 10 MAI À 14H



CORPS URGENTS // COMPAGNIE MORPHOSE

La pièce est née d’une envie de « mettre en danse l’addiction et notamment l’alcoolisme ». Soraya Thomas s’entoure de deux artistes sud-africains dans le cadre de ce projet. Thabo Khobeli et Nicolas Aphane rencontrent les mêmes problématiques dans leur pays. Le langage du corps est capable d’exprimer dans le même temps des sentiments, des étapes de vie, ses énigmes, ses fragilités, ses contrariétés, mais aussi ses moments d’apaisement ou de plaisir. La performance poétique et artistique pose le regard sur le fait de société omniprésent qu’est la différence. La Compagnie Morphose démontre que l’art, à travers la danse, sait transcender ces barrières et élever les consciences.

Sur le parvis du Fanal // Durée 30 minutes
VENDREDI 5 MAI À 19H // DIMANCHE 7 MAI À 16H

CA SE PASSE AUSSI CHEZ NOS PARTENAIRES
JEU. 11, VEN. 12, SAM. 13 MAI À 16H30 AU LEU TEMPO FESTIVAL (LE SÉCHOIR - SCÈNE CONVENTIONNÉE DE SAINT-LEU)



ALTER EGO // COMPAGNIE URBAN STEP

Le nom de la pièce se suffit à lui-même pour créer l’intrigue. Alter Ego interroge le système. Les réalités sociales de notre quotidien sont tributaires d’un ensemble de valeurs portées par une société de consommation écrasante. L’écoute de l’autre, l’écoute de soi ? La dimension spirituelle ou le libre arbitre ? L’Homme est-il en harmonie face à son alter égo, et face à ses idéaux ? L’univers paradoxal de ces questionnements s’illustre non-seulement en mouvements, mais aussi en images, car l’interprète a fait le choix de mêler dans la pièce, la poésie et l’imaginaire.
Avec la compagnie Urban Step, Giovanni Paroumanou fait partie de ces générations ambitieuses, que la grandeur du monde n’effraie pas. La danse est dans sa vie depuis qu’il a sept ans, le hip-hop depuis ses 15 ans et puis en un clin d’œil, il répond de 15 ans de pratique dans des compagnies internationales. Le parcours de Giovanni Paroumanou témoigne aussi d’une pratique diversifiée passant par la danse contemporaine, le classique, ou encore le modern jazz.

Gratuit - Sur réservation  marie.bellon@citedesarts.re
DIMANCHE 7 MAI À 15H30



RENDALA, LE MIKEA // PROJECTION D’ÎLES EN DOC

Synopsis :
Dans le sud-ouest de Madagascar se trouve une vaste forêt sèche. Depuis des siècles, les Mikéa y vivent de chasse et de cueillette. Fortement encouragé par un programme de protection de l’environnement, attiré par le monde moderne et la promesse d’un avenir meilleur, Rendala a quitté sa forêt natale et le reste de sa communauté pour s’installer avec sa famille quelques kilomètres plus loin, dans le village d’Andravitsazo.
Mais cinq ans plus tard, son constat est amer. Ni l’eau, ni le centre de soin, ni l’école ne sont réellement au rendez-vous. Que va-t-il faire ?

DIMANCHE 7 MAI À 17H



TI RAT ET ROUGE REGGAE //

Pour Ti Rat & Rouge Reggae, la musique est plus qu’une passion, c’est un art de vivre au quotidien. La philosophie du rastafarisme est omniprésente, voire une idéologie pour laquelle le groupe est engagé depuis plus de 20 ans aujourd’hui. Depuis les champs de cannes de l’Est de l’île, leur performance remarquable a percé les horizons. Ti Rat & Rouge Reggae multiplient les scènes internationales avec des vibrations universelles, nourries des rencontres, prônant des valeurs spirituelles et revendiquant des connexions panafricaines.
2017 fait d’ailleurs office de tremplin pour le groupe de reggae réunionnais, qui laisse la part belle au voyage et s’ouvre à la collaboration avec des artistes étrangers. Avis aux mélomanes, stay tuned…

VENDREDI 12 MAI À 21H



LES ELECTROPICALES // FESTIVAL

LES ELECTROPICALES • 9ème édition • 
Traçons une ligne.

Pas de celles qui séparent et isolent, une ligne pour lier les genres et les gens, pour relier les destinations et les faire converger vers un point sulfureux, réputé pour ses métissages et autres hybridations. Dès lors, la ligne palpite. Secouée par les vibrations, elle laisse s’échapper les percus africaines, l’italo disco, la techno, les volutes rasta... qui s’agitent et résonnent en nous. Ligne claire, ligne sombre ou ligne de départ, celle des Electropicales est une droite qui tend vers l’infini.

Programmation complète du festival sur le site : www.electropicales.com/


INAUGURATION MERCREDI 17 MAI

Ancien Hôtel de ville de Saint-Denis 18h-01h


● Conférence de Steven Hearn : Des nouveaux outils pour le développement de l’entrepreneuriat culturel.La Basse Tropicale

Awesome Tapes From Africa


BILLETTERIE & TARIFS

═ ► BILLETTERIE : 
www.electropicales.com/ ou  www.monticket.re/



LE GOUZOU // EXPOSITION DE JACE

À La Réunion, on ne présente plus JACE, street artiste auteur du fameux GOUZOU, petit personnage orange à la tête d’œuf, dessiné à la bombe dans tous les recoins de l’île depuis 1992.
Jace est né en 1973 au Havre, il vit à La Réunion depuis son enfance et c’est à l’adolescence qu’il s’initie au graffiti sur les murs de son quartier. Très vite, il invente ce personnage au dessin simplifié, ni blanc, ni noir, dont les traits, caractéristiques d’une identité, n’existent tout simplement pas.
Le Gouzou est né. Jace l’utilise alors comme son alter égo et le dissémine partout dans l’île, investissant les espaces urbains et naturels, tout en commentant avec beaucoup d’humour sa vision de la société réunionnaise. Au fil des années et de l’expérience, les mises en situation du Gouzou sont de plus en plus périlleuses et décapantes. Le succès et la reconnaissance arrivent très vite et bientôt le Gouzou voyage et entraîne son auteur dans le monde. Il investira avec son personnage plus d’une trentaine de pays, toujours en recherchant cette cohérence entre le lieu-support et l’action du Gouzou.
Avec son personnage, Jace va développer une pratique artistique basée sur le détournement urbain, il s’attaque aux affiches publicitaires, aux objets, aux lieux emblématiques, il commente, moukate, dénonce une société dans laquelle il vit.
Aujourd’hui, le Gouzou s’invite en exposition, en galerie, dans des marchés de l’art, dans des musées, de jeune délinquant il est devenu ambassadeur et, à 25 ans, atteint l’âge adulte

VERNISSAGE LE 26 MAI

OUVERT DU 27 MAI AU 13 AOÛT



LES TARIFS DES SPECTACLES SONT A CONSULTER DIRECTEMENT SUR LE SITE OFFICIEL DE LA CITE DES ARTS


INFORMATIONS / RESERVATIONS
CITE DES ARTS
23 RUE LEOPOLD RAMBAUD - SAINT-DENIS 97400
Ouverture :
Accueil billeterie : du lundi au samedi de 10h à 19h
Visites expositions : du lundi au dimanche de 10h à 19h


TEL : 0262 92 09 90

Site La Cité des Arts
Facebook La Cité Des Arts










haut de page


Culture